Podcasts sur l'histoire

Navaratnas (9 gemmes) de l'empereur légendaire de l'Inde ancienne Vikramaditya

Navaratnas (9 gemmes) de l'empereur légendaire de l'Inde ancienne Vikramaditya



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Y avait-il des critères sur lesquels une personne pouvait devenir l'un des Navratnas de Chandragupta Vikramaditya ou Chandragupta-ll

J'ai trouvé une autre source sur les Navaratnas. Vous pouvez vous référer ici


L'histoire fascinante derrière les neuf joyaux de la cour de l'empereur moghol Akbar

L'empereur moghol Akbar le Grand n'a pas été le premier à lancer cette tradition d'honorer les hommes érudits car les neuf joyaux de son royaume à travers ses navratnas sont certainement les plus célèbres.

Considéré comme les neuf personnes les plus extraordinaires et les plus érudites de la cour d'un empereur au pouvoir, le terme « navratnas » ou neuf pierres précieuses est apparu dans l'histoire indienne.

L'empereur moghol Akbar le Grand n'a pas été le premier à lancer cette tradition d'honorer les hommes érudits car les neuf gemmes ou joyaux de son royaume à travers ses navratnas sont certainement les plus célèbres.

La pratique existait également sous le règne de Raja Vikramaditya et du seigneur féodal Raja Krishnachandra.


Mystère/histoire/important/personnel

Neuf joyaux pendant le règne de Vikramaditya
Kalidasa, le plus notable d'entre eux.
Vetala Bhatta
Varahamihira
Vararuchi
Amarasimha
Dhanvantari
Bhaktamara Stotra
Shanku
Ghatakapura
[modifier] Dans la cour d'Akbar

Birbal
Le souverain moghol Akbar, malgré son analphabétisme, était un grand amoureux des artistes et des intellectuels. Sa passion pour la connaissance et son intérêt pour l'apprentissage des grands esprits l'ont amené à attirer des hommes de génie à sa cour, connus sous le nom des neuf courtisans de l'empereur Akbar ou Navratnas.
Abul Fazl (1551�) était le chroniqueur du règne d'Akbar. Il est l'auteur de la biographie Akbarnama. Abul Fazl a méticuleusement documenté l'histoire, sur sept ans, en trois volumes, le troisième volume est connu sous le nom d'Ain-i-Akbari et une traduction persane de la Bible.[1] Il était aussi le frère de Faizi, le poète lauréat de l'empereur Akbar.
Faizi (1547�) était le frère d'Abul Fazl’. C'était un poète qui a composé de la belle poésie. Son père était Mubarak Nagori, un érudit en philosophie et littérature de la Grèce ainsi qu'en théologie islamique.
Miyan Tansen était un chanteur du roi Akbar, né sous le nom de Ramtanu Pandey, un brahmane hindou, en 1506, bien que certaines légendes l'appellent 1493, il était lui-même poète. Il a appris la musique de Swami Haridas et plus tard de Hazrat Muhammad Ghaus. Il était musicien de cour avec le prince de Rewa et plus tard a été recruté par Akbar comme son musicien de cour. Tansen est devenu un nom légendaire en Inde et a été le compositeur de nombreux ragas classiques. C'était un chanteur extraordinairement doué, connu pour un grand nombre de compositions, et aussi un instrumentiste qui a popularisé et amélioré le rabab (d'origine centrasiatique). Il a été enterré à Gwalior, où un tombeau a été construit pour lui. On ne sait pas si Tansen s'est converti à l'islam.
Raja Birbal (1528–82111583) était un pauvre brahmane hindou qui fut nommé à la cour d'Akbar pour son intelligence et devint le bouffon de la cour. Né sous le nom de Maheshdas, l'empereur lui a conféré le nom de Raja Birbal. Les fonctions de Birbal à la cour d'Akbar étaient principalement militaires et administratives, mais il était aussi un ami très proche de l'empereur, qui aimait surtout Birbal pour son esprit et son humour. Il existe de nombreuses histoires pleines d'esprit d'échanges et d'interactions entre le monarque et son ministre qui sont populaires aujourd'hui. Birbal était également un poète et ses collections sous le nom de plume "Brahma” sont conservées au musée de Bharatpur. Raja Birbal est mort au combat, tentant de réprimer les troubles parmi les tribus afghanes du nord-ouest de l'Inde.
Raja Todar Mal était un hindou Khatri/Kayastha et était le ministre des Finances d'Akbar, qui, à partir de 1560, a remanié le système fiscal du royaume. Il a introduit les poids et mesures standard, les districts fiscaux et les officiers. Son approche systématique de la collecte des revenus est devenue un modèle pour les futurs Moghols ainsi que pour les Britanniques. Raja Todar Mal était également un guerrier qui a aidé Akbar à contrôler les rebelles afghans au Bengale. Todar Mal avait développé son expertise dans l'emploi de Sher Shah. En 1582, Akbar a accordé au raja le titre Diwan-I-Ashraf.
Raja Man Singh était le Kacchwaha Rajah d'Amber, un état connu plus tard sous le nom de Jaipur. Il était un général de confiance dans l'armée d'Akbar et était le petit-fils du beau-père d'Akbar. Sa famille avait été intronisée dans la hiérarchie moghole en tant qu'émirs (nobles). Raja Man Singh était le plus capable parmi les commandants militaires d'Akbar et a aidé Akbar sur de nombreux fronts, notamment en repoussant l'avancée de Hakim (le demi-frère d'Akbar, gouverneur de Kaboul) à Lahore. Il était également le vice-roi moghol d'Afghanistan, a mené des campagnes dans le Bihar, l'Orissa, le Deccan et était également le vice-roi du Bengale.
Abdul Rahim Khan-I-Khana était un poète était le fils du protecteur et gardien de confiance d'Akbar quand il était adolescent, Bairam Khan. Après que Bairam Khan ait été assassiné par trahison, sa femme est devenue la deuxième épouse d'Akbar. Il est surtout connu pour ses distiques en hindi et ses livres sur l'astrologie.[2] Le village de Khankhana, qui porte son nom, est situé dans le district de Nawanshahr de l'État du Pendjab, au nord-ouest de l'Inde.
Fakir Aziao-Din était un mystique et un conseiller. Akbar considérait ses conseils en haute estime.
Le mollah Do Piaza était un conseiller d'Akbar.


PIERRES GEMMES DANS KALIDASA & LITTÉRATURE TAMIL

(Ceci est la troisième partie de ma thèse pour prouver que l'âge de Kalidasa est d'environ 1er siècle avant JC. Veuillez lire également les deux autres parties-S .Swaminathan)

La richesse d'un pays se reflète dans sa littérature. Si les poètes chantent toujours sur la pauvreté et la mendicité bol on sait que le grand public a souffert et a affamé. Si les poètes chantent sur l'or et les pierres précieuses et sur l'énorme richesse et les dons, cela signifie que le pays était riche. Kalidasa, le plus grand des poètes laïques indiens, chante l'or et les pierres précieuses à travers ses sept livres. En fait, il était lui-même considéré comme l'un des Neuf Gemmes (Nava Ratnas) à la cour de Vikramaditya qui a commencé sa propre ère en 56 av.

Les louanges de Kalidasa aux joyaux de l'Himalaya sont également chantées par les poètes de Sangam. Les poètes de Sangam qui ont vécu cent ou deux cents ans après Kalidasa pourraient avoir obtenu l'information de ses œuvres. Si c'est la seule similitude, nous pouvons l'ignorer comme une coïncidence. Mais j'ai identifié 225 comparaisons entre Kalidasa et la littérature tamoule Sangam qui prouvent que Kalidasa a vécu vers le 1er siècle avant JC ou avant la période Sangam.

Les rois tamouls étaient très riches. La littérature tamoule fait référence aux trônes et aux lits de camp faits d'ivoire et d'or. Les chars étaient décorés d'or. Même les éléphants avaient de gros revêtements plaqués or sur le visage. Les navires romains déversaient de l'or dans le Tamil Nadu (Inde du Sud) et prenaient des épices en échange. Cela a été corroboré par les écrivains romains des premiers siècles et la découverte de milliers de pièces d'or romaines dans le sud de l'Inde.

Kalidasa utilise 16 noms pour l'Himalaya, dont Kailash et Kubera saila. Il est tout l'éloge de l'Himalaya. Il est tellement excité chaque fois qu'il décrit les montagnes.

« Il y a dans le quartier nord, la divinité à l'âme du Seigneur des Montagnes, du nom de l'Himalaya, qui se dresse, comme la règle de mesure de la terre, enjambant les océans de l'Est et de l'Ouest ». 1-1 : Kumarasambhava

"La neige ne pourrait pas être un destructeur de beauté dans le cas de celui qui est la source d'innombrables joyaux." 1-3

"Qui porte sur ses cimes, une richesse de métaux, apparaissant comme un crépuscule intempestif, avec ses couleurs reflétées sur des plaques de nuages, et la cause du tablier amoureux des nymphes célestes." 1-4

À Kumara I-3 et Ragu. II 29, IV 79 il décrit les gemmes disponibles dans l'Himalaya.

Les poètes tamouls en font écho dans Puram 218 (Kannakanar) 377 (Ulochanar) Pattina. 190-198 chanté par un poète brahmane Kadiyalur Rudran Kannanar :

« Apporté par la charrette, des pierres précieuses et de l'or de la Montagne du Nord

Bois de santal et d'aigle des collines de Coorg

Perles de la mer du sud, corail de l'est

La richesse de Ganga et les produits de Kaveri

Les provisions d'Eza et l'abondance de Kazhaga » (Pattinapalai 193-197)

En plus de ceux-ci, il existe des centaines de mentions de tous les types de pierres précieuses et de métaux précieux.

Joyau Nagaratna/Cobra

(Veuillez lire mon article :Comment Shakespeare a-t-il connu Cobra Jewel-the Indian Nagaratna, où j'ai expliqué ce qu'est Nagaratna)

On retrouve les références suivantes sur le joyau du cobra en tamoul et en sanskrit.

Kakaipatini Nachellaiyar, une poétesse de la période Sangam dit que les serpents avec des bijoux de cobra dansent dans le saint Himalaya comme les femmes possédées par des esprits divins à Pathitru Pathu (6-lignes 10 à 1)

Les hindous croyaient que les serpents portaient des pierres précieuses luminescentes sur la tête. Ils s'en servaient pour trouver leur proie. Le thème général est que les serpents utilisent la lumière de Nagaratnam (bijou de cobra) et s'ils la perdent, les serpents deviennent très contrariés.

Kalidasa à Kumara Sambhavam : 2:38, 5:43, Raghuvamsam 6:49, 10:7, 11:59, 11:68,13:12, 17:63Rtu Samharam 1:20

Poètes tamouls de Sangam à Aka Nanuru 72, 92, 138, 192, 372 Pura Nanuru 172, 294, 398 Kurunthokai 239 Natrinai 255 Kurinchipattu Lines 221 239

Ce n'est pas une liste exhaustive. On trouve de telles références dans d'innombrables endroits.

Perle dans l'huître

Si la pluie tombe le jour de l'étoile Swati, les huîtres ouvrent la bouche pour boire les gouttes de pluie et les gouttes de pluie deviennent des perles. C'était la croyance des anciens Indiens, y compris les Tamouls.

Malavi.1-6 : Kalidasa dit que « la compétence d'un enseignant transmise à un élève digne atteint une plus grande excellence, car l'eau d'un nuage se transforme en une perle dans un coquillage. Dans Puram 380, Karuvur Kathapillay dit la même chose sur l'origine des perles. Bhartruhari le rend plus précis en disant que la pluie les jours de Swati Nakshatra deviennent des perles. Les biologits confirment également que les jours de pleine lune, de nombreux animaux marins comme les coraux libèrent leurs œufs ou leurs spores. En ce qui concerne l'Inde, cela aurait pu se produire au cours de cette saison particulière (étoile Swati avec la Lune).

Kalidasa donne plus de comparaisons sur les perles. Il décrit la rivière qui coule autour d'une montagne comme une guirlande de perles (Ragu.13-48 et Mega.-49)

Autres références de Kalidasa : gouttes de sueur sous forme de perle : Rtu.6-7 larmes sous forme de perles : Mega 46, Ragu VI 28,,Vikra V 15 smile-KumarI-44, gouttes d'eau sur feuille de lotus : Kumara VII 89

En tamoul, les dents sont comparées aux perles : Ainkur. 185, Akam 27

Le golfe de Mannar étant la principale source de perles en Inde, il existe d'innombrables références aux perles dans la littérature tamoule. Même Kautilya fait référence aux perles du pays Pandya. Korkai était la ville portuaire où la pêche aux perles était florissante. Aink 185 188, Akam 27 130 et Natri 23 mentionnent les perles de Korkai.

La perle récupérée de l'ivoire d'éléphant est mentionnée par Kalidasa et d'autres poètes : Kumar I-6, Ragu 9-65. Ceci est mentionné par plusieurs poètes tamouls de Sangam : Murugu 304, Malaipadu 517, Kali 40-4, Puram 170 (VM Damodaran ),Pathitru.32 (K Kappiyanar), Natri. 202 (PP Katunko), Kurinji 36 (Kapilar), Akam 282 (Thol Kapilar).

La perle des bambous est également chantée par un poète tamoul dans Akam 173 (Mulliyur Puthiyar).


Chandragupta II (Vikramaditya) : conquêtes et culture

Samudragupta a été remplacé par son fils Chandragupta II populairement connu sous le nom de Vikramaditya. Il a régné de 380 à 413 après JC.

Selon certains érudits, le successeur immédiat de Samudragupta était son fils Ramagupta, le frère aîné de Chandragupta II.

Cela a été mentionné par Visakhadutta dans son drame Devi Chandragupta. Entre Samudragupta et Chandragupta II pour une période de cinq ans (375 à 380) Ramagupta est devenu le souverain. Il était un dirigeant faible et faible et était incapable de maintenir le pouvoir et l'autorité royale et ainsi son règne a été pollué par la disgrâce.

Source de l'image : upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/07/Hemu_Vikramaditya.jpg

Chandragupta II le deuxième grand souverain de la dynastie Gupta était l'un des dirigeants les plus capables de l'Inde. Mais cette théorie n'est corroborée par aucune preuve irréfutable. En fait, selon le drame, il est imprudent d'accepter la théorie de Ramagupta et son ascendant immédiatement après Samudragupta. Il est en outre dit que Chandragupta II a été spécialement sélectionné par son père pour ses capacités et ses compétences et a régné de 375 à 414 après JC. Comme son père, Chandragupta II a été le fer de lance de la politique de conquête du monde. Le pilier de fer découvert à Mehrauli près de Kutub Minar à Delhi porte une inscription sanskrite.

L'inscription faisait référence à un roi Chandra qui a vaincu les rois de Vanga. Chandragupta a mené de nombreuses guerres contre les chefs du Bengale et y a maintenu la paix. Chandragupta était le digne fils d'un digne père. Il a repris l'héritage héroïque de son père et a gagné de nouvelles gloires pour la dynastie Gupta. Il est identifié avec le célèbre Vikramaditya de la tradition indienne, un roi de nombreuses légendes qui régna depuis Ujjayini. Pour ses actes en tant que héros et roi sage, Chandragupta Vikramaditya est évidemment devenu un centre de nombreuses légendes et histoires.

Conquêtes:

Le pilier de fer Mehrauli jette un peu de lumière sur les conquêtes de Vikramaditya. Après avoir vaincu le roi de Vanga ou du Bengale, Chandragupta a fait la guerre et a traversé sept embouchures de la rivière Sindhu et a conquis Vahlika dans la vallée de Beas à la frontière du Cachemire. Sur la base de cette théorie, il est admis que son territoire s'est étendu vers la province du nord-ouest. Chandragupta a pensé à soumettre ses ennemis qui étaient des menaces constantes pour la sécurité et l'indépendance d'Aryavarta et de l'empire Gupta. Il entreprend donc une série de campagnes.

Il a obtenu l'amitié des Vakatakas de Berar grâce à une alliance matrimoniale. Il a donné sa fille Parvati en mariage au roi Vakataka Rudrasena II. Malheureusement Rudrasena est mort. Encore alors Parvati étant le régent de son fils mineur a aidé son père Chandragupta dans ses campagnes. Les Saka Satrapas de l'Inde occidentale étaient très puissants et sont devenus des menaces régulières pour l'empire Gupta. Par conséquent, Vikramaditya a fait une préparation sans faille avant toute campagne.

Dans un concours le dernier des Satrapas occidentaux, Rudrasena fils de Satyasimha a été vaincu et tué. Le Malwa occidental et le Kathiawar ont été annexés à l'empire Gupta. Après cette victoire, l'empire Gupta s'est étendu vers la région de Malwa, Gujarat, Saurastra ou Kathiawar, ce qui a ouvert une nouvelle voie pour des contrats utiles avec le monde occidental.

Les ports maritimes de la côte occidentale tels que Bharo, Sopara (Kandal) et plusieurs autres ont été ouverts pour effectuer des échanges commerciaux florissants avec les pays d'Europe. Cette victoire offrit ainsi un nouveau souffle aux Guptas pour cultiver un contact plus large avec l'Europe à travers l'Egypte. La conquête d'Ujjain par Chandragupta était une marque d'une grande importance.

Sur la cour d'Ujjain Chandragupta II ou le légendaire ici Vikramaditya a continué à régner sur le vaste empire. Par ses campagnes et ses conquêtes, Chandragupta II acheva les grands travaux d'édification de l'empire commencés par son illustre père. L'empire Gupta sous lui a atteint les limites les plus éloignées de l'Inde géographique à l'ouest, au nord-ouest et à l'est. Dans le Deccan et dans le sud, son hégémonie politique se faisait sentir comme au temps de Samudragupta.

En tant que mécène de la culture :

Chandragupta II appartenait à une époque qui a vu un développement culturel global dans le pays. Dans le domaine de la littérature, de l'art, de l'architecture, de la philosophie et de la science, les Indiens de cette époque ont montré leur génie d'une manière étonnante. En tant que dirigeant d'une époque glorieuse, il devint le patron de ce mouvement culturel.

Sa splendide cour royale était ornée du Navaratna ou des neuf joyaux. En parrainant des hommes comme Kalidas, Varah Mihira, Vararuchi, Betalabhatta, Ghatakarpura, Dhanantwari, Kshapanaka, Amarsingha et Sanku Chandragupta II ont rendu de précieux services à la culture de son époque. Vikramaditya est décrit comme Rajarshi, ce qui indique qu'il était un homme aux nombreuses vertus et au caractère saint, même s'il était l'empereur d'un grand empire.

Chandragupta II était un dévot de Visnu. Il a fait de la figure de Garuda le Vahana de Visnu l'emblème du drapeau Gupta. Il s'est fait appeler Paramabhagavatas. Pendant son temps, l'Inde a vu les activités de l'hindouisme brahmanique. Cela a conduit à de merveilleuses activités sculpturales dans tout le pays. D'innombrables images des dieux et déesses hindous ont été faites à des fins de culte. Son règne incarne cet esprit de libéralisme.

Une estimation:

Chandragupta II Vikramaditya est resté plus célèbre que d'autres dans la mémoire des peuples. Le processus de conquête commencé par Samudragupta a été complété par Chandragupta II. Il a hérité des vertus militaires de son père. En donnant au pays l'unité politique et administrative nécessaire, il a insufflé une nouvelle vigueur dans l'esprit du peuple pour son action unie pour la grandeur du pays.

Vikramaditya était l'un des monarques les plus bienveillants de l'histoire ancienne. Ses compétences diplomatiques l'ont grandement aidé à consolider son pouvoir et sa position et à s'imposer comme un dirigeant couronné de succès. Fahein a observé que l'administration de Gupta était efficace. Il n'y a pratiquement pas eu de crime. Le gouvernement était clément et bien intentionné.

La peine capitale était une exception. Les fonctionnaires et les soldats avaient l'habitude de recevoir leur salaire régulièrement. Le roi était assisté d'un conseil des ministres et de plusieurs hauts fonctionnaires. Il a délégué des pouvoirs aux ministres pour le bon fonctionnement du gouvernement. Chandragupta II qui a apporté la maturité dans la nouvelle ère de grandeur politique et de régénération culturelle a gagné une place dans le cœur du peuple. L'âge d'or des Guptas a connu son apogée sous la monarchie de Chandragupta II.

Gupta Culture:

(а) Art :

Avant la période Gupta, l'art en Inde était principalement influencé par des éléments étrangers. L'influence des Grecs était importante. Dans la nouvelle ère l'influence grecque sur l'art indien a complètement disparu et il s'est indianisé. A vrai dire, son idée et son objet étaient purement indiens. Les artistes indiens mettent leur cœur et leur âme à projeter leurs idées et leur imagination totalement libres de toute influence étrangère.

La simplicité est devenue les traits saillants de l'art Gupta. Les artistes ont fait preuve d'un naturel et d'une finesse sans précédent dans leurs œuvres. Le style, la conception et l'imposition étaient simples et attrayants. Les sculptures de la période Gupta montrent une amélioration par rapport aux images d'Amaravati.

L'habileté du sculpteur était si magnifique qu'ils ont exprimé la combinaison de l'âme et du corps des images. L'image du Seigneur Bouddha à Sarnath ressemble à un être vivant et dans l'ambiance de la prédication. Ainsi la spiritualité et la dignité gracieuse sont les caractéristiques agréables de l'art Gupta.L'art était très pensif et imaginatif et enclin à la spiritualité. L'art Gupta projette un sens esthétique élevé. Les artistes ont suivi le principe “le chemin de la vertu est le chemin de la beauté”.

(b) Architecture :

L'architecture a prospéré pendant la période Gupta. Les bâtiments, les temples, les piliers et les stupas, etc. construits pendant la période Gupta étaient beaux, attrayants et affichaient une marque d'excellente facture. Malheureusement, de nombreuses belles architectures ont déjà été détruites par les envahisseurs. Les vestiges qui survivent encore des yeux cruels des envahisseurs rapaces et de la décadence naturelle prouvent amplement que l'architecture de l'époque a atteint un niveau élevé. Parmi les exemples survivants de l'architecture Gupta, le célèbre temple Dasavatara à Deogarh dans le district de Jhansi de l'Uttar Pradesh est considéré comme le meilleur.

Le corps du temple est recouvert d'une belle sculpture avec de nombreuses figures. Les autres structures de l'époque comprennent le temple Visnu à Tigawa dans le district de Jabalpur, le temple Siva de Bhumra dans le Madhya Pradesh, le temple Parvati d'Ajaigarh et les sanctuaires bouddhistes de Bodhgaya et de Sanchi.

Outre les structures en pierre, les temples ont été construits en briques. Parmi les temples en briques, le plus célèbre est le temple de Bhitaragaon dans le district de Kanpur. Les beaux dessins sur le corps du temple montrent le talent artistique des constructeurs qui pouvaient mouler les briques sous diverses formes. Tous les monuments de l'ère Gupta ont été construits selon les concepts religieux puraniques.

(c) Sculpture :

La période Gupta a été témoin de la phase classique de la sculpture indienne. À travers des siècles d'évolution, l'art de la sculpture a atteint un stade de perfection. Les sculpteurs étaient suffisamment mûrs pour transformer la pierre en images d'une superbe beauté. Avec une précision parfaite et avec une habileté magistrale, ils pouvaient façonner la pierre en n'importe quel objet d'attraction.

Leurs œuvres sont devenues le modèle des âges à venir. Les sculptures étaient à leur meilleur pour donner forme aux images des divinités et des divinités, à la fois brahmaniques et bouddhistes. Un nombre incalculable d'images ont été découpées dans des formes à plusieurs centres pour leur installation dans d'innombrables temples et sanctuaires. L'image assise de Bouddha à Sarnath a été considérée à juste titre comme la plus belle de toutes les images de Bouddha en Inde.

Le Bouddha debout de Mathura et la statue de cuivre colossale de Bouddha maintenant au British Museum sont d'autres excellents exemples des sculptures Gupta. La beauté du corps du Bouddha, la majesté de son apparence et la grâce de son visage prouvent que l'art de la sculpture était à son heure la plus splendide. Les images de dieux et déesses hindous ont également été réalisées en grand nombre à divers endroits. Tous possédaient de belles figures représentant le glamour religieux et la divinité. La sculpture Gupta a ainsi considérablement accru la valeur et le potentiel de la culture indienne, qui sont restées des modèles pour l'avenir à venir.

(ré) Art de la peinture :

Parallèlement aux progrès envieux dans le domaine de l'architecture et de la sculpture, l'art de la peinture a atteint son apogée pendant la période Gupta. Les fresques sur les murs et les plafonds des célèbres grottes d'Ajanta sont les exemples les plus brillants de cet art raffiné. Les images représentées dans les grottes d'Ajanta, d'Ellora et de Bagh ont la plus grande importance dans l'histoire des peintures indiennes. Les motifs décoratifs comme les rouleaux, les fleurs, les plantes grimpantes, les arbres, les animaux et les êtres mythologiques, les portraits de Bouddha et de Bodhisattvas, les événements de la vie de Bouddha et ses diverses naissances décrites dans les Jatakas sont les sujets des grottes d'Ajanta.

Une grande partie des peintures d'Ajanta n'ont pas survécu aux siècles. Sur les 29 grottes, les peintures de 16 grottes ont continué d'exister jusqu'à ce jour. Mais la plupart de ces arts précieux ont également été endommagés ou détruits. Tout ce qui a pu survivre de cette richesse artistique jusqu'à présent est considéré comme une merveille du patrimoine artistique mondial. Les artistes se sont inspirés de grands idéaux pour dessiner leurs images d'une manière superbe.

Ils ont utilisé des couleurs vives et adopté des thèmes spirituels ainsi que profanes comme sujet de dessin. Les scènes de leur peinture semblaient les plus naturelles et les personnages les plus réalistes. Les scènes de “The Dying Princess’ et “The Mother and Child” parmi d'autres nombreuses scènes montrent l'excellente habileté des artistes à présenter des figures humaines avec leurs sentiments, émotions, pathétique, sentiment et humeur. Chaque morceau de peinture dans les grottes d'Ajanta est comme un chef-d'œuvre d'art.

Le style d'art Ajanta visait à couvrir la plupart des sujets de valeurs religieuses, spirituelles et sociales. L'art visait à faire appel à l'esprit humain pour créer une impression permanente. Les dieux et les sages, les rois et les reines, les hommes et les femmes et les enfants, les oiseaux et les bêtes, les arbres et les fleurs, les palais et les maisons, et les scènes de sujets variés, tous peints dans des couleurs appropriées, avaient une signification plus profonde pour la pensée et l'imagination des hommes. .

Dr V.S. Agarwal a fait remarquer à juste titre que les peintures de notre époque (l'âge Gupta) montrent l'art à son meilleur. L'assurance et la délicatesse des lignes, l'éclat des couleurs, la richesse de l'expression infusée d'un sentiment d'entrain et d'une vie palpitante ont rendu cet art suprême de tous les temps.

L'ère Gupta dans sa résurgence culturelle a trouvé ses dirigeants en tant que mécènes actifs de la culture. La gloire de la culture repose sur son caractère multiple et complet. Presque toutes les branches de la culture se sont enrichies au cours de cette splendide époque qui a fait l'ère des Guptas. Toutes les grandes religions de l'Inde ont reçu un nouvel élan pour la croissance et le développement sous une forme ou une autre sous la forme d'une manifestation universelle d'éveil spirituel.

L'âge Gupta est considéré comme l'âge d'or de la littérature sanskrite. Le sanskrit étant la lingua franca de l'Inde a reçu la plus grande attention des dirigeants et des écrivains religieux et séculiers et des prédicateurs de diverses confessions. Parmi la galaxie d'écrivains qui ont rendu la littérature sanskrite plus riche et plus magnifique, Kalidasa a occupé comme l'un des plus grands poètes du monde.

Le célèbre auteur du célèbre drame Mudra Rakshasa était Visakhadatta. Une autre figure littéraire intéressante de l'époque était Bhartihari qui a renoncé au monde pour mener une vie sainte après avoir traversé l'expérience douloureuse de la vie. Visnusharma a contribué sa littérature remarquable Panchatantra.

Bharavi a écrit Kirataijuna qui dépeint l'image de l'apparition de Shiva devant Arjuna en tant que chasseur alors qu'il était en pénitence. Harisena l'auteur d'Allahabad Prasasti de Samudragupta était aussi un poète de haut niveau. La philosophie indienne comme la littérature indienne passèrent par une phase vigoureuse de développements.

Le célèbre Somritis de Yajnavalkya, le Mimansasutra de Savarasvamin et le système Naya de philosophie de Vastayana ont apporté une caractéristique unique à la philosophie hindoue dans une dimension plus large. Dans le domaine des mathématiques et de l'astronomie, les contributions d'Aryabhatta dans son ouvrage Surya-Sidhanta, de Varahamihira dans son ouvrage Brihat Samhita sont permanentes et éternelles.

La science métallurgique était beaucoup plus avancée en Inde que dans d'autres pays pendant la période Gupta. Une preuve flagrante du développement de cette branche de la science se trouve dans le pilier de fer de la période Gupta à Mehrauli près de Delhi. Ce magnifique pilier de 24 pieds de haut et 180 maund de poids n'a pas rouillé au cours des siècles bien qu'exposé aux pluies et à l'atmosphère.

Pour toutes ces raisons ci-dessus, la culture de l'ère Gupta occupe une place unique dans l'histoire de l'Inde ancienne. Les grandes œuvres de ces fils immortels de l'Inde comme Kalidasa et Aryabhatta et les grands objets d'appel intemporel comme le Bouddha Sarnath et la peinture Ajanta Freseo continueront de représenter les gloires de l'âge Gupta pour lequel cet âge est appelé l'âge d'or de l'antiquité. Histoire indienne.


ARTICLES : Légendes des pierres précieuses | Histoire folklorique de pierres précieuses | Légendes des pierres précieuses rubis

10 meilleurs Ruby Lore&rsquos d'une ligne - Le joyau qui a inspiré Legends.

Est-ce qu'une gemme Jyotish choisit son porteur ? C'est certainement le cas dans ce cas ?

Pensez Ruby et vous pensez à l'Amour, à la passion et à la victoire. Le rubis est la pierre précieuse unique qui suscite une forte réaction et a fait l'objet d'innombrables traditions. Voici 10 histoires d'une ligne intéressantes associées au Ratna Nayaka-Le Roi des Gemmes-Le Rubis. Lore & rsquos ou la vérité c'est ton appel & hellip

1) Les meilleurs rubis sont de Vallée de Mogok en Birmanie ayant la couleur du sang du pigeon impérial, Dans le livre Voyages de Tavernier en Inde (1640-1676), nous lisons &ldquoDemander à voir le sang de pigeon&rsquo, c'est comme demander à voir la face de Dieu.&rdquo

2) La Chine ancienne, au rang d'un mandarin était indiqué par la profondeur de couleur de sa bague Ruby. Les mandarines classées différemment ont reçu différentes nuances de rubis.

3) En Inde, on pense que si l'on donne un beau rubis à Seigneur Krishna, on naîtra à la prochaine naissance en tant qu'empereur.

Seigneur Sri Krishna

4) La première valeur monétaire attachée au rubis était selon toute probabilité par Théophraste, qui a vécu de 372&ndash287 av. aurei&rdquo (environ 180 $), et C'était à son époque.

5) Dans les temps anciens, les pierres rubis étaient conservées sous une fondation de bâtiment, pour renforcer sa structure.

6) Les Hébreux croyaient que si un dragon était sculpté sur un rubis, cela apporterait prospérité et santé.

7) La pierre précieuse la plus mentionnée dans la Bible est Rubis.

8 ) Le Roi de Birmanie a été désigné comme le Seigneur des Rubis car il a revendiqué tous les rubis de 6 carats et plus comme les siens.

9) Catherine d'Aragon portait un rubis tristement célèbre dont on disait qu'il était devenu sombre la veille du jour où Henri VII a annoncé qu'il divorcerait.

10) Les tribus anciennes utilisaient la pierre précieuse rubis comme balles pour les sarbacanes, et il était dit qu'une casserole d'eau bouillirait instantanément si un rubis y était jeté.

Rubis de mine de Niassa non chauffé de 2,07 carats

Sélection de bagues, pendentifs et talismans mis à la disposition des clients de Gemstoneuniverse.com en novembre 2012

Tableau de Gemstoneuniverse.com Naturel Mozambique Rubis Gemme Les faits

Présenté aujourd'hui est le rubis non chauffé de 2,07 carats du Mine de Niassa dans Mozambique. Oui, un rubis extrait de terre entièrement naturel de 2 carats et plus qui est propre à la loupe - Oui, à la loupe. Remarquez les braises ardentes au cœur de cette beauté et une couleur proche de la couleur Imperial Pigeon Blood.

Béni de l'abondance du divin, un tel rubis est difficile à trouver en ces jours d'amélioration et surtout de la façon dont les prix du rubis évoluent.

Cet étourdisseur a été acheté par nous après des efforts considérables pour un mécène existant de Gemstoneuniverse qui était particulièrement soucieux d'avoir un rubis de 2+ carats seulement malgré les prix élevés. Parmi la multitude de gemmes que nous avons scannées, seules 3 se sont qualifiées sur les paramètres de qualité Jyotish.

C'est ici que cela devient intéressant, à ce stade, lorsque l'accord a été conclu, le client a changé d'avis et a choisi un Ruby différent de l'inventaire Gemstoneuniverse Ruby. Ce rubis avait quelque chose de spécial, quelque chose sur lequel vous pouvez mettre le doigt - c'est l'une de ces pierres précieuses qui viennent une fois dans une vie.

À ce stade, un autre mécène de Gemstoneuniverse nous a appelés et a exprimé son désir d'améliorer son Ruby existant qu'il portait. Une brève conversation au téléphone et c'était fait. Il n'a même pas regardé la Gemme telle était son expérience avec la précédente, mais bien sûr était ravi quand il est venu récupérer sa bague.

La première valeur monétaire attachée au rubis était selon toute probabilité par Théophraste, qui a vécu de 372&ndash287 av. aurei&rdquo (environ 180 $), et C'était à son époque.

Nous avons une information intéressante à partager - parmi tous les rendements de Ruby du Mozambique, seulement 5% est de qualité Gem et parmi cette petite valeur en pourcentage, moins de 0,5% serait de qualité Jyotish. Malgré cette rareté, une véritable gemme Jyotish se retrouve entre les mains de son propriétaire légitime.

Heureusement, chez Gemstoneuniverse, le rubis nous a bénis avec des palmiers pleins d'abondance et nous continuerons à fournir ces beautés magiques à nos chers clients.

©1999-2012, Gemstoneuniverse.com, Tous droits réservés.

Gemstoneuniverse-L'étalon-or en gemmologie planétaire


UPSC IAS Prelims 2020: Vérifiez l'analyse détaillée du papier I (section historique)

UPSC : le UPSC Civil Services Prelims 2020 organisé le 4 octobre a laissé de nombreux aspirants perplexes face à davantage de questions posées sur l'histoire ancienne. Dans cet article, nous avons fourni une analyse des UPSC Civil Services Prelims 2020 en gardant les questions d'histoire au centre de nos préoccupations.

UPSC : Cette année, l'article UPSC IAS Prelims 2020 a mis davantage l'accent sur le programme d'histoire ancienne. Sur un total de 100 questions dans l'article préliminaire, 20 questions ont été posées dans la section Histoire. Le GS Paper 1 était plutôt difficile et s'est avéré être un mélange de statique et d'analytique. L'accent est mis davantage sur la compréhension du sujet que sur le simple bourrage de livres. Dans cet article, nous avons fourni des solutions à toutes les questions d'histoire posées dans le document préliminaire GS 1 avec des réponses expliquées pour une meilleure compréhension.

Vérifiez également : Questions détaillées par section et réponses aux préliminaires UPSC (IAS) 2020 :

Question 1 : En référence à l'histoire de l'Inde, considérons les paires suivantes :

Lieu célèbre État actuel

  1. Bhilsa - Madhya Pradesh
  2. Dwarasamudra - Maharashtra
  3. Girinagar - Gujarat
  4. Stanesvara - Uttar Pradesh

Lesquelles des paires données ci-dessus sont correctement appariées ?

Explication: En tant que général du sultan Jalaluddin, Alauddin Khalji a attaqué la ville de Paramara de Bhilsa en 1293 CE. Il a endommagé les temples hindous de la ville et a pillé une grande quantité de richesses. Il a été rebaptisé Vidisha en 1956 et se trouve dans l'état du Madhya Pradesh. D'où, L'énoncé 1 est correct.

Halebidu (qui s'appelait autrefois Dorasamudra ou Dwarasamudra) est une ville située dans le district de Hassan, Karnataka, en Inde. Halebidu était la capitale royale de l'empire Hoysala au XIIe siècle. L'énoncé 2 est incorrect.

Girnar, également connu sous le nom de Girinagar (« ville sur la colline ») ou Revatak Parvata, est un groupe de montagnes dans le district de Junagadh du Gujarat, en Inde. D'où, L'énoncé 3 est correct.

Thanesar (parfois appelée Thaneswar et, archaïquement, Sthanishvara) est une ville historique et un important centre de pèlerinage hindou sur les rives de la rivière Saraswati dans l'État d'Haryana. L'énoncé 4 est incorrect.

Question 2 : En référence à la période de la dynastie Gupta dans l'Inde ancienne, les villes Ghantasala, Kadura et Chaul étaient bien connues comme

(a) les ports traitant le commerce extérieur

(b) capitales de royaumes puissants

(c) des lieux d'art et d'architecture en pierre exquis

(d) importants centres de pèlerinage bouddhistes

Explication: Ghantasala, Kadura et Chaul étaient les principaux ports de la dynastie Gupta.

Question 3 : En référence à l'histoire culturelle de l'Inde, considérons les paires suivantes :

  1. Parivrajaka - Renonçant et vagabond
  2. Shramana - Prêtre avec un statut élevé
  3. Upasaka - Laïc adepte du bouddhisme

Lesquelles des paires données ci-dessus correspondent correctement ?

Explication Parivrajaka a une origine indienne, sanskrit et signifie vagabond ou itinérant. L'énoncé 1 est correct.

Le terme Shramana dans la littérature védique ancienne est principalement utilisé comme épithète pour les Rishis en référence à Shrama associé aux moines. L'énoncé 2 est incorrect.

Upāsaka vient des mots sanskrit et pali pour « accompagnateur ». C'est le titre des adeptes du bouddhisme (ou, historiquement, du Bouddha Gautama) qui ne sont pas des moines, des nonnes ou des moines novices dans un ordre bouddhiste, et qui s'engagent à certains vœux. L'énoncé 3 est correct.

Question 4: En référence à l'histoire culturelle de l'Inde, laquelle des descriptions suivantes est la description correcte du terme « paramitas » ?

(a) Les premiers textes du Dharmashastra sont écrits dans le style aphoristique (sutra)

(b) Les écoles philosophiques qui n'ont pas accepté l'autorité des Védas

(c) Förfections dont la réalisation a conduit à la voie du Bodhisattva

(d) Puissantes guildes marchandes de l'Inde du Sud au début du Moyen Âge

Explication:

Pāramitā ou pāramī, est un terme bouddhiste souvent traduit par « perfection ». Il est décrit dans les commentaires bouddhistes comme des qualités de caractère nobles généralement associées à l'illumination. L'énoncé 3 est correct.

Question 5 : Dans le contexte de l'histoire indienne, l'affaire Rakhmabai de 1884 tournait autour de

  1. droit des femmes à l'éducation
  2. l'âge de maturité légale
  3. restitution des droits conjugaux

Sélectionnez la bonne réponse à l'aide du code ci-dessous :

Explication: Rakhmabai s'est marié à l'âge de 11 ans avec Dadaji Bhikaji, 19 ans. Lorsque Rakhmabai était encore à l'école, son mari, Dadaji, a insisté pour que Rakhmabai vienne vivre avec lui dans sa maison. Rakhmabai a refusé de l'accompagner. Dadaji a rapidement déposé une requête devant le tribunal. Au début de 1884, l'un des procès les plus influents et les plus médiatisés de l'Inde a commencé. Après que Rakhmabai ait refusé de rester avec son mari, le tribunal lui a donné deux options : soit obéir, soit risquer l'emprisonnement. Rakhmabai a déclaré au tribunal qu'elle préférait aller en prison plutôt que de vivre avec Dadaji. L'affaire a suscité des débats sur l'âge du consentement au mariage lorsque Rakhmbai a refusé d'obéir.

Behramji Malabari et Pandita Ramabai sont venus à sa défense et ont formé le Comité de défense de Rakhmabai. L'affaire a duré 4 ans jusqu'à ce que Dadaji soit « indemnisé » en 1888, en dehors du tribunal. L'affaire a joué un rôle déterminant dans la rédaction de la Loi sur l'âge du consentement en 1891.

Les énoncés 2 et 3 sont corrects.

Question 6 : La culture de l'indigo en Inde a décliné au début du 20e siècle en raison de

(a) résistance paysanne au comportement oppressif des planteurs

(b) sa non-rentabilité sur le marché mondial en raison de nouvelles inventions

(c) l'opposition des dirigeants nationaux à la culture de l'indigo

(d) Contrôle du gouvernement sur les planteurs

Explication: L'invention de l'indigo artificiel a créé une tendance à la baisse significative de la quantité d'indigo exportée de Tirhut vers le Royaume-Uni, les États-Unis, la France et l'Australie,

L'Allemagne et le Japon à la fin du 19e et au début du 20e siècle. L'énoncé 2 est correct.

Question 7 : Wellesley a créé le Fort William College à Calcutta parce que

(a) le conseil d'administration de Londres lui a demandé de le faire

(b) il voulait raviver l'intérêt pour l'apprentissage oriental en Inde

(c) il voulait offrir à William Carey et à ses associés un emploi

(d) il voulait former des civils britanniques à des fins administratives en Inde

Explication: C'est pour former ces fonctionnaires britanniques que le Fort William College fut créé par Lord Richard Wellesley (Gouverneur général du Bengale de 1798 à 1805) en 1800. Le 24 novembre de la même année, les premières conférences furent données au collège, dans un assortiment de langues – arabe, persan et hindoustani. Le collège visait à former des fonctionnaires connaissant les langues, l'histoire, la culture et les lois locales indiennes. Parallèlement, ils recevraient également une formation aux langues occidentales et à l'art de l'administration. L'énoncé 4 est correct.

Question 8 : En référence à l'histoire de l'Inde, « Ulgulan » ou le Grand Tumulte est la description de laquelle des événements suivants ?

(b) La rébellion de Mappila de 1921

(c) La révolte indigo de 1859 - 60

(d) La révolte de Birsa Munda de 1899-1900

Explication: Les ulgulan, signifiant « Grand Tumulte », cherchaient à établir le Munda Raj et l'indépendance. Les Mundas bénéficiaient traditionnellement d'un loyer préférentiel comme le khuntkattidar ou le défricheur originel de la forêt. D'où, L'énoncé 4 est correct

Question 9 : En référence aux érudits/littérateurs de l'Inde ancienne, considérez les déclarations suivantes :

  1. Panini est associé à Pushyamitra Shunga.
  2. Amarasimha est associé à Harshavardhana.
  3. Kalidasa est associé à Chandra Gupta - II.

Laquelle des affirmations ci-dessus est/sont correctes ?

Explication: Pāṇini a probablement vécu à Shalatura dans l'ancien Gandhara dans le sous-continent indien du nord-ouest, dans ce qui est aujourd'hui le Pakistan moderne, à l'époque de Mahajanapada. Le nom Pāṇini est un patronyme signifiant descendant de Paṇina. Pushyamitra Shunga était un souverain de l'Est de l'Inde. D'où, L'énoncé 1 est incorrect

Amarasimha aurait été l'un des Navaratnas ("neuf joyaux") de la cour de Vikramaditya, le roi légendaire inspiré par Chandragupta II, un roi Gupta qui régna vers 400 après JC. L'énoncé 2 est incorrect

Kalidasa est associé à Chandra Gupta II (règne d'environ 380 à environ 415). L'énoncé 3 est correct

Question 10 : En référence à l'histoire de l'Inde, considérons les paires suivantes :

  1. Aurang - Chargé de la trésorerie de l'Etat
  2. Banian - Agent indien de la Compagnie des Indes orientales
  3. Mirasidar - Payeur de revenus désigné à l'État

Laquelle des paires ci-dessus est/sont correctement appariées ?

Explication: Aurang est un mot persan pour un entrepôt où les marchandises sont collectées et stockées avant d'être vendues. L'énoncé 1 est incorrect

Les banians servaient d'intermédiaires aux marchands européens au Bengale. Ils étaient très influents au XVIIIe siècle, mais considérés comme de moins en moins importants par la suite. L'énoncé 2 est correct

Mirasidar - Dans le cadre du système de colonisation ryotwari, le gouvernement a reconnu les mirasidars comme les seuls propriétaires des terres, rejetant complètement les droits des locataires. L'énoncé 3 est correct

Question 11 : En référence à l'histoire religieuse de l'Inde, considérez les déclarations suivantes :

  1. Les Sthaviravadins appartiennent au bouddhisme Mahayana.
  2. La secte Lokottaravadin était un rejeton de la secte Mahasanghika du bouddhisme
  3. La déification de Bouddha par les Mahasanghikas a favorisé le bouddhisme Mahayana.

Laquelle des affirmations ci-dessus est/sont correctes ?

Explication: La première division de la communauté bouddhiste s'est produite à la suite du deuxième concile, qui aurait eu lieu 100 ans après la mort du Bouddha, à Vaisali (État du Bihar), lorsque les Acariyavadins (adeptes de l'enseignement traditionnel) se sont séparés des Sthaviravadins (adeptes de la Voie des Anciens) et ont formé leur propre école, connue sous le nom de Mahasanghikas. Les vues des Mahasanghikas sur la nature du Bouddha et de l'arhat (« saint ») préfiguraient le développement de la forme mahayana du bouddhisme. D'autres subdivisions des Mahasanghikas au cours des sept siècles suivants comprenaient les Lokottaravadins, les Ekavyavaharikas et les Kaukkutikas.

Question 12 : Lequel des énoncés suivants explique correctement l'impact de la révolution industrielle sur l'Inde au cours de la première moitié du XIXe siècle ?

(a) L'artisanat indien a été ruiné.

(b) Les machines ont été introduites en grand nombre dans l'industrie textile indienne.

(c) Des lignes de chemin de fer ont été posées dans de nombreuses régions du pays.

d) De lourds droits ont été imposés sur les importations d'articles manufacturés britanniques.

Explication: La révolution industrielle au cours de la première moitié du 19ème siècle a conduit à la ruine de l'artisanat indien. Les industries artisanales traditionnelles ont commencé à décliner au XVIIIe siècle et ont progressé rapidement presque jusqu'au début du XIXe siècle. Ce processus est appelé désindustrialisation.

Question 13 : Considérez les événements suivants dans l'histoire de l'Inde :

  1. L'ascension de Pratiharas sous le roi Bhoja
  2. Établissement du pouvoir Pallava sous Mahendravarman - I
  3. Établissement du pouvoir Chola par Parantaka - I
  4. Dynastie Pala fondée par Gopala

Quel est l'ordre chronologique correct des événements ci-dessus, à partir du moment le plus ancien ?

Explication: Mahendravarman j'étais un Roi Pallava qui a régné sur la partie sud de la région actuelle de l'Andhra et les régions du nord de ce qui forme le Tamil Nadu actuel en Inde au début du 7ème siècle à partir de 600-630CE

Gopala (gouverné c. 7 Années 50-770 CE ) a été le fondateur de la Dynastie Pala de la région du Bengale du sous-continent indien.

Mihira Bhoja ( 836-885 CE ) ou Bhoja I était un souverain de la dynastie Gurjara-Pratihara de l'Inde. Il succède à son père Ramabhadra.

Parantaka Chola I (vers 907–955) a régné sur le royaume Chola dans le Tamil Nadu, dans le sud de l'Inde, pendant quarante-huit ans, annexant Pandya. La meilleure partie de son règne a été marquée par un succès et une prospérité croissants.

Question 14 : Laquelle des phrases suivantes définit la nature des « Hundi » généralement évoqués dans les sources de la période post-Harsha ?

a) Un avis émis par le roi à ses subordonnés

(b) Un journal à tenir pour les comptes quotidiens

(d) Un ordre du seigneur féodal à ses subordonnés

Explication: Hundi était un instrument financier qui s'est développé dans l'Inde médiévale pour être utilisé dans les transactions commerciales et de crédit. Les hundi sont utilisés comme une forme d'instrument de transfert de fonds pour transférer de l'argent d'un endroit à l'autre, comme une forme d'instrument de crédit

Question 15 : En référence au livre "Desher Katha" écrit par Sakharam Ganesh Deuskar pendant la lutte pour la liberté, considérez les déclarations suivantes :

  1. Il met en garde contre la conquête hypnotique de l'esprit par l'État colonial.
  2. Il a inspiré la performance des pièces de théâtre de rue swadeshi et des chansons folkloriques.
  3. L'utilisation de « desh » par Deuskar était dans le contexte spécifique de la région du Bengale. Lesquelles des affirmations ci-dessus sont correctes ?

Explication: Sakharam Ganesh Deuskar (1869-1912) un proche collaborateur de Sri Aurobindo. Brahmane marathi qui s'était installé au Bengale, Sakharam est né à Deoghar. Il a publié un livre intitulé Desher Katha décrivant en détail l'exploitation commerciale et industrielle britannique de l'Inde. Ce livre a eu une immense répercussion au Bengale, a capturé l'esprit du jeune Bengale et a aidé plus que toute autre chose à la préparation du mouvement Swadeshi.

Question 16 : Le pacte Gandhi-Irwin comprenait lequel des éléments suivants ?

  1. Invitation au Congrès à participer à la Table Ronde
  2. Retrait des ordonnances promulguées dans le cadre du mouvement de désobéissance civile
  3. Acceptation de la suggestion de Gandhiji d'enquêter sur les excès de la police
  4. Libération des seuls prisonniers qui n'ont pas été inculpés de violence

Sélectionnez la bonne réponse à l'aide du code ci-dessous :

Explication:

  • Le Congrès national indien (INC) a accepté de participer à la conférence de la table ronde.
  • L'INC arrêterait le mouvement de désobéissance civile.
  • Retrait de toutes les ordonnances qui entravaient les activités du Congrès.
  • Retrait de toutes les poursuites à l'exception de celles impliquant des crimes violents.
  • Libération de ceux qui ont été arrêtés pour avoir participé au mouvement de désobéissance civile.
  • Suppression de la taxe sur le sel.

Question 17 : Le Vital-Vidhvansak, le premier mensuel à avoir les intouchables comme public cible a été publié par

(c) Mohandas Karamchand Gandhi

Explication: Gopal Baba Walangkar, également connu sous le nom de Gopal Krishna, est l'un des premiers exemples d'un militant œuvrant pour la libération des intouchables en Inde.

Question 18 : En référence à l'histoire de l'Inde, les termes « kulyavapa » et « dronavapa » désignent

(b) des pièces de valeur monétaire différente

(c) classification des terrains urbains

Explication: Nivartana était une mesure de terre à l'époque Gupta. Différentes mesures des terres étaient connues dans différentes régions, telles que Nivartana, Kulyavapa et Dronavapa. L'importance de l'irrigation pour aider l'agriculture a été reconnue en Inde depuis les temps les plus reculés. Selon Narada, il existe deux sortes de digues, la bardhya qui protégeait le champ des inondations et la Khaya qui servait à l'irrigation.

Question 19 : Qui parmi les dirigeants suivants a conseillé ses sujets à travers cette inscription ?

"Quiconque loue sa secte religieuse ou blâme d'autres sectes par dévouement excessif à sa propre secte, dans le but de glorifier sa propre secte, il blesse plutôt très gravement sa propre secte."

Explication: La citation est tirée du Dhamma d'Ashoka.

Question 20 : Un accord commun entre le gandhisme et le marxisme est

(a) l'objectif final d'une société apatride

(c) abolition de la propriété privée -

Explication: Il y a une grande similitude entre le Mahatma Gandhi et Karl Marx. Cependant, alors que l'objectif final des deux était l'établissement d'une société apatride et sans classe, leurs moyens d'atteindre cet objectif sont différents. Le Mahatma Gandhi voulait atteindre cet objectif par des moyens non violents, mais Marx voulait y parvenir par des moyens violents.


Exposer la réalité du "Roi Vikramaditya"

LE MYSTERIEUX ROI ORIGINAL VIKRAMADITYA

Celui qui n'a peut-être pas entendu parler du "Vikram-Bétal", les histoires fascinantes sur le grand roi Vikramaditya et Betal, le vampire ? Était-il un vrai roi ou n'était-il qu'un personnage légendaire et imaginaire ? la fiction. Prenons ce type sous notre microscope. Après tout, très peu d'êtres humains sont connus comme créateurs d'époques qui portent leur nom ! Nous connaissons tous Vikram Samvat.

En ce qui concerne Vikramaditya, la fiction pourrait être qu'il était le petit-fils de Lord Indra et que son père avait été transformé en cheval pendant un certain temps. De plus, malgré la beauté des contes de Betal, la communication entre Betal et Vikram est certainement impossible.

J'ai sorti mon exemplaire de "An Advanced History of India" de RC Majumdar et de deux autres. C'est un manuel standard et avancé utilisé par les étudiants en histoire PG. Voici ce que dit le livre (à la p.112, 4e édition) :

CITATION
"Certains érudits attribuent à Azès I le fondement de ce calcul commençant en 58 av. vers le bas par la tribu Malava, et dans la période post-Gupta est venu à être associé au grand Vikramaditya, le destructeur des Sakas".
FIN DE CITATION

Pour moi, le passage squelettique ci-dessus est tellement décevant ! (Azes était un étranger et comment Azes peut-il établir une ère Vikram.)

Ainsi, Majumdar a totalement négligé le roi Vikramaditya du premier siècle avant JC ! Il parle d'origine indigène, puisqu'Azès était un étranger. C'est la pauvre façon dont notre histoire s'écrit !
------------

Puis j'ai sorti mon exemplaire de "Oxford History of India" de Vincent Smith. À la p.167 (4e édition), Smith dit

CITATION
" Plus tard dans la vie, il (Chandragupta II) a pris le titre supplémentaire Vikramaditya ("Soleil de la prouesse"), qui est associé par tradition au Raja d'Ujjain qui aurait vaincu les Sakas et établi l'ère Vikrama en 58-57 AVANT JC. Il est possible qu'un tel Raja ait réellement existé, bien que la tradition n'ait pas été vérifiée par la découverte d'inscriptions, de pièces de monnaie ou de monuments".
FIN DE CITATION

Je trouve que Smith est bien meilleur que Majumdar !

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je défie de me montrer une seule preuve de n'importe quelle base de données historique authentique et prouvée de l'existence d'un empire de Vikramaditya en dehors du sous-continent indien, comme le prétend M. P N Oak !

34 commentaires :

De toute façon, même le budisme est antérieur à l'islam. Ou bien les dirigeants islamiques ont-ils construit les statues de Budha et d'autres artefacts hindous découverts dans les pays islamiques.

Hey,
Le grand roi Vikramaditya était le dirigeant de l'ancien Arvasthan ou de l'Arabie, et c'est un fait, montrez-moi qu'il n'existait pas, imbécile

page 315 saya-ul-okul ancien rassuré dans la bibliothèque Makhtab-e-Sultania à Istanbul, Turquie

Il est également mentionné dans les écritures 'bhavishya puran' qui prédit l'avenir de l'Inde. Ne paniquez pas, Dieu d'en haut n'est qu'un et il n'a créé que les humains, ce n'est que nous qui créons des religions différentes et donnons des noms différents au tout-puissant. Pourquoi êtes-vous si désespéré de le prouver, l'hindou est une religion plus ancienne que l'islam, la Mecque était autrefois un temple hindou maintenant un musulman, ce qui est mauvais là-dedans. chaque religion a une interconnexion, le prophète mohammad se sent dieu et a décidé de prêcher les techniques de Dieu à sa manière et il a créé des règles et fait la religion islamique. Si jamais vous venez lire, 'Bible', 'Coran' ou 'geeta' ont chacun les mêmes enseignements. Dieu est un et la religion n'est qu'un moyen de connaître le tout-puissant et de vivre la vie d'une manière civilisée.

Et il n'y a rien de tel que l'anti-islamiste là-dedans, pourquoi pensez-vous comme ça. C'est juste une question de fait et la belle histoire de notre monde.

@Blog 118 : L'Islam n'est pas seulement le nom d'une religion originaire d'Arabie il y a 1400 ans. Le Hadith mentionne l'existence de 124000 prophètes partout dans le monde depuis que le premier homme a mis le pied sur terre (Adam = qui était le premier prophète), et dans le Coran nous trouvons le nom de 25 prophètes dont Abraham, Moïse et Jésus la paix soit sur le centre commercial. Tous prêchaient la même vérité. Mais avec le passage du temps, certaines personnes ont pris leurs prophètes comme des dieux, détruisant le message et les enseignements des prophètes. Moïse et Jésus-Christ n'ont jamais revendiqué la divinité, pourtant les gens les appellent dieu. Bouddha n'a jamais dit à personne de l'adorer, pourtant de nombreux bouddhistes adorent Bouddha comme un dieu. L'Islam est la même vérité qui affirme les enseignements de tous les prophètes.

Il existe de nombreuses civilisations, des artefacts qui sont découverts aujourd'hui et qui étaient prédits dans le Coran comme ayant été détruits en raison de la désobéissance des peuples et du rejet de la Vérité. Vous êtes libre de les consulter.

Votre Hadith parle-t-il d'un autre messager ou prophète en dehors de l'Arabie ? Je veux dire l'Inde, la Chine, les Amériques ?
Je suis sûr que les personnes qui ont écrit le Hadith n'avaient aucune connaissance en dehors de ce domaine. Et voyez même si l'hindouisme est ancien mais qu'il accorde le même respect à toute autre religion parce que les hindous croient que Dieu pourrait avoir un nom différent, il en est un, mais peut-être que l'islam et les musulmans ne sont pas d'accord avec ce concept.

Bien expliqué Imran.
Chapeau bas.

Une petite demande.
Veuillez expliquer ces faits à ces membres d'Al-queda et d'ISIS et les éclairer.

Seul un vrai musulman peut prendre cette responsabilité. Vous devez arrêter tout ce massacre fait au nom de votre religion.
Oserez-vous le faire.

@truthforum :<>
Le grand roi Vikramaditya était le dirigeant de l'ancien Arvasthan ou de l'Arabie, et c'est un fait, montrez-moi qu'il n'existait pas, imbécile>

Le grand Vikramaditya n'était même pas le souverain de l'ensemble de l'Inde, oubliez toute autre partie du monde. J'ai clairement montré cela ci-dessus dans mon article, essayez de le réfuter. Et votre ton indique à quel point vous êtes frustré par l'exposition de vos fausses affirmations.

Il n'y a pas de sayr-ul-okul et il n'y a pas non plus de livret appelé Makhtab-e-sultania en Turquie. Voici la preuve,

Exposer la réalité de "‘Sayar-ul-Okul’" !

@ satyendra dhariwal: Je suis étudiant en études religieuses comparées et j'ai en ma possession un Bhavishya Purana en 3 volumes traduit en hindi par Pandit Baburam Upadhya de l'hindi Sahitya Sammelan. Je sais ce qui est écrit dedans ! Si vous l'avez lu, vous devez savoir qu'il parle d'Arya Dharm (Religion de la Vérité), c'est-à-dire l'Islam et les musulmans.

J'ai été patient au cours des 10 à 12 dernières années à étudier la religion comparée et j'en suis venu à la conclusion que Dieu n'est qu'Un. Différentes religions sont nommées par les gens. Par exemple, l'hindouisme est dérivé du mot hindou qui à son tour est dérivé de sindhu qui est une rivière. Le judiasme est dérivé de Judas une tribu. Le christianisme du Christ, le bouddhisme de Bouddha, le zoroastrisme de Zoroastre et ainsi de suite. L'Islam signifie "Paix". Ce n'est pas une religion, mais un mode de vie. Tous les prophètes ont prêché la même vérité, c'est-à-dire l'Islam.
Le nom de tout-puissant a également été le même et se trouve dans les écritures des principales religions du monde.

Je ne cherche pas désespérément à réfuter des faits purs et durs, mais je suis ici pour réfuter des hypothèses fictives qui n'ont aucune racine dans l'Histoire. La Kaaba existait à l'origine avant Abraham mais a été construite par Abraham et Ismaël qui étaient des prophètes et des croyants en un monothéisme strict. Plus tard, les païens arabes (non hindous) ont continué à croire que la Kaaba était une structure sainte, ont suivi les rituels d'Abraham mais ont adoré les idoles en les plaçant dans la Kaaba. Le prophète Muhammed a purgé la Kaaba des idoles et a continué à suivre les rituels d'Abraham au Hajj qui signifient un monothéisme strict. La Kaaba n'a donc jamais été un lieu de culte hindou.

J'ai étudié la Bible, le Coran et la Gita et bien qu'il y ait peu de similitudes, il existe de grandes différences. Vous pouvez trouver des déclarations souvent contradictoires dans Bible & Gita qui pointent vers leur corruption.

Dieu est un et son mode de vie est aussi un. Ceux qui pensent le contraire se trompent eux-mêmes.

Alors ma chère, tu veux dire que Geeta et la Bible sont corrompus ?? Ce spectacle que vous êtes plein de préjugés et partial. Je vous dis une chose si le coran était un livre si parfait, alors tous les musulmans vivaient paisiblement en harmonie, mais le fait est que les musulmans se battent pour la plupart entre eux. (les lettrés)


UPSC IAS Prelims 2020: Vérifiez l'analyse détaillée du papier I (section historique)

UPSC CSE IAS Prelims GS Paper 1: Les préliminaires des services civils de l'UPSC 2020 organisés le 4 octobre ont laissé de nombreux aspirants perplexes face à davantage de questions posées sur l'histoire ancienne. Dans cet article, nous avons fourni une analyse des UPSC Civil Services Prelims 2020 en gardant les questions d'histoire au centre de nos préoccupations.

Papier UPSC IAS Prelims GS : Cette année, l'article UPSC IAS Prelims 2020 a mis davantage l'accent sur le programme d'histoire ancienne. Sur un total de 100 questions dans l'article préliminaire, 20 questions ont été posées dans la section Histoire.Le GS Paper 1 était plutôt difficile et s'est avéré être un mélange de statique et d'analytique. L'accent est mis davantage sur la compréhension du sujet que sur le simple bourrage de livres. Dans cet article, nous avons fourni des solutions à toutes les questions d'histoire posées dans le Prelims GS Paper 1 avec des réponses expliquées pour une meilleure compréhension.

Questions d'histoire indienne posées dans UPSC Prelims 2020 General Studies Paper - 1

Ques 1 : En référence à l'histoire de l'Inde, considérons les paires suivantes :

Lieu célèbre État actuel

  1. Bhilsa – Madhya Pradesh
  2. Dwarasamudra – Maharashtra
  3. Giri nagar – Gujarat
  4. Staneshvara – Uttar Pradesh

Lesquelles des paires données ci-dessus correspondent correctement ?

Explication : En tant que général du sultan Jalaluddin, Alauddin Khalji a attaqué la ville de Paramara de Bhilsa en 1293 CE. Il a endommagé les temples hindous de la ville et a pillé une grande quantité de richesses. Il a été rebaptisé Vidisha en 1956 et se trouve dans l'état du Madhya Pradesh. Par conséquent, l'énoncé 1 est correct.

Halebidu (qui s'appelait autrefois Doras mudra ou Dwarasamudra) est une ville située dans le district de Hassan, au Karnataka, en Inde. Halebidu était la capitale royale de l'empire Hoysala au XIIe siècle. L'énoncé 2 est incorrect.

Girnar, également connu sous le nom de Giri nagar (‘city-on-the-hill’) ou Revatak Parvata, est un groupe de montagnes dans le district de Junagadh du Gujarat, en Inde. Par conséquent, l'énoncé 3 est correct.

Thanesar (parfois appelée Thaneswar et, archaïquement, Sthanishvara) est une ville historique et un important centre de pèlerinage hindou sur les rives de la rivière Saraswati dans l'État d'Haryana. L'énoncé 4 est incorrect.

Question 2 : En référence à la période de la dynastie Gupta dans l'Inde ancienne, les villes de Ghantasala, Kadura et Chaul étaient bien connues sous le nom de

(a) Ports de commerce extérieur

(b) Capitales de royaumes puissants

(c) Lieux d'art et d'architecture en pierre exquis

(d) Importants centres de pèlerinage bouddhistes

Explication : Ghantasala, Kadura et Chaul étaient les principaux ports de la dynastie Gupta.

Question 3 : En référence à l'histoire culturelle de l'Inde, considérez les paires suivantes :

  1. Parivraajaka – Renonçant et vagabond
  2. Shramana – Prêtre avec un statut élevé
  3. Upasaka - Laïc adepte du bouddhisme

Lesquelles des paires données ci-dessus correspondent correctement ?

Explication Parivraajaka a une origine indienne, sanskrit et signifie vagabond ou itinérant. L'énoncé 1 est correct.

Le terme Shramana dans la littérature védique ancienne est principalement utilisé comme épithète pour les Rishis en référence à Shrama associé aux moines. L'énoncé 2 est incorrect.

Upasaka vient des mots sanskrit et pali pour “attendant”. C'est le titre des adeptes du bouddhisme (ou, historiquement, du Bouddha Gautama) qui ne sont pas des moines, des nonnes ou des monastiques novices dans un ordre bouddhiste, et qui entreprennent certains vœux. L'énoncé 3 est correct.

Question 4 : En référence à l'histoire culturelle de l'Inde, laquelle des descriptions suivantes est la description correcte du terme « & 8216paramitas’ ?

(a) Les premiers textes de Dharmashastras sont écrits dans le style aphoristique (sutra)

(b) Les écoles philosophiques qui n'ont pas accepté l'autorité des Védas

(c) Förfections dont la réalisation a conduit à la voie du Bodhisattva

(d) Puissantes guildes marchandes de l'Inde du Sud au début du Moyen Âge

Paramita ou pāramī, est un terme bouddhiste souvent traduit par “perfection”. Il est décrit dans les commentaires bouddhistes comme des qualités de caractère nobles généralement associées à l'illumination. L'énoncé 3 est correct.

Question 5 : Dans le contexte de l'histoire indienne, l'affaire Rakhmabai de 1884 tournait autour de

  1. droit des femmes à l'éducation
  2. l'âge de maturité légale
  3. restitution des droits conjugaux

Sélectionnez la bonne réponse à l'aide du code ci-dessous :

Explication : Rakhmabai s'est marié à 11 ans avec Dadaji Bhikaji, 19 ans. Lorsque Rakhmabai était encore à l'école, son mari, Dadaji, a insisté pour que Rakhmabai vienne vivre avec lui dans sa maison. Rakhmabai a refusé de l'accompagner. Dadaji a rapidement déposé une requête devant le tribunal. Au début de 1884, l'un des procès les plus influents et les plus médiatisés de l'Inde a commencé. Après que Rakhmabai ait refusé de rester avec son mari, le tribunal lui a donné deux options : soit obéir, soit risquer l'emprisonnement. Rakhmabai a déclaré au tribunal qu'elle préférait aller en prison plutôt que de vivre avec Dadaji. L'affaire a suscité des débats sur l'âge du consentement au mariage lorsque Rakhmbai a refusé d'obéir.

Behramji Malabari et Pandita Ramabai sont venus à sa défense et ont formé le Comité de défense de Rakhmabai. L'affaire a duré 4 ans jusqu'à ce que Dadaji soit « indemnisé » en 1888, en dehors du tribunal. L'affaire a joué un rôle déterminant dans la rédaction de la Loi sur l'âge du consentement en 1891.

Question 6 : La culture de l'indigo en Inde a décliné au début du 20e siècle en raison de

(a) Résistance paysanne au comportement oppressif des planteurs

(b) Sa non-rentabilité sur le marché mondial en raison de nouvelles inventions

(c) Opposition des dirigeants nationaux à la culture de l'indigo

(d) Contrôle du gouvernement sur les planteurs

Explication : L'invention de l'indigo artificiel a entraîné une tendance à la baisse significative de la quantité d'indigo exportée de Tirhuta vers le Royaume-Uni, les États-Unis, la France et l'Australie, l'Allemagne et le Japon à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. L'énoncé 2 est correct.

Question 7 : Wellesley a créé le Fort William College à Calcutta parce que

(a) Le conseil d'administration de Londres lui a demandé de le faire

(b) Il voulait raviver l'intérêt pour l'apprentissage oriental en Inde

(c) Il voulait offrir à William Carey et à ses associés un emploi

(d) Il voulait former des civils britanniques à des fins administratives en Inde

Explication : C'est pour former ces fonctionnaires britanniques que le Fort William College fut créé par Lord Richard Wellesley (Gouverneur général du Bengale de 1798 à 1805) en 1800. Le 24 novembre de la même année, les premières conférences furent données au collège, dans un assortiment de langues – arabe, persan et hindoustani. Le collège visait à former des fonctionnaires connaissant les langues, l'histoire, la culture et les lois locales indiennes. Parallèlement, ils recevraient également une formation aux langues occidentales et à l'art de l'administration. L'énoncé 4 est correct.

Ques 8 : En référence à l'histoire de l'Inde, “Ulgulan” ou le Grand Tumulte est la description de laquelle des événements suivants ?

(b) La rébellion de Mappila de 1921

(c) La révolte indigo de 1859 – 60

(d) La révolte de Birsa Munda de 1899-1900

Explication : L'ulgulan, qui signifie « Grand Tumulte » , a cherché à établir Munda Raj et l'indépendance. Les Mundas bénéficiaient traditionnellement d'un loyer préférentiel comme le khuntkattidar ou le défricheur originel de la forêt. Par conséquent, l'énoncé 4 est correct

Question 9 : En référence aux érudits/littérateurs de l'Inde ancienne, considérez les déclarations suivantes :

  1. Panini est associé à Pushyamitra Shunga.
  2. Amarsimha est associé à Harshavardhana.
  3. Kalidasa est associé à Chandra Gupta – II.

Laquelle des affirmations ci-dessus est/sont correctes ?

Explication : Pāṇini a probablement vécu à Shalatura dans l'ancien Gandhara dans le sous-continent indien du nord-ouest, dans ce qui est aujourd'hui le Pakistan moderne, à l'époque de Mahajanapada. Le nom de Pāṇini est un patronyme signifiant descendant de Paṇina. Pushyamitra Shunga était un souverain de l'Est de l'Inde. Par conséquent, l'énoncé 1 est incorrect

Amarsimha aurait été l'un des Navaratnas (“neuf joyaux”) à la cour de Vikramaditya, le roi légendaire inspiré par Chandragupta II, un roi Gupta qui régna vers 400 après JC. La déclaration 2 est incorrecte

Kalidasa est associé à Chandra Gupta II (règne d'environ 380 à environ 415). L'énoncé 3 est correct

Question 10 : En référence à l'histoire de l'Inde, considérons les paires suivantes :

  1. Aurang – Chargé de la trésorerie de l'État
  2. Banian – agent indien de la Compagnie des Indes orientales
  3. Mirasidar – Contributeur de revenus désigné à l'État

Laquelle des paires ci-dessus est/sont correctement appariées ?

Explication : Aurang est un mot persan pour un entrepôt où les marchandises sont collectées et stockées avant d'être vendues. L'énoncé 1 est incorrect

Les banians servaient d'intermédiaires aux marchands européens au Bengale. Ils étaient très influents au XVIIIe siècle, mais considérés comme de moins en moins importants par la suite. L'énoncé 2 est correct

Mirasidar - Dans le cadre du système de colonisation ryotwari, le gouvernement a reconnu les mirasidars comme les seuls propriétaires de terres, rejetant complètement les droits des locataires. L'énoncé 3 est correct

Question 11 : En référence à l'histoire religieuse de l'Inde, considérez les déclarations suivantes :

  1. Les Sthaviravadins appartiennent au bouddhisme Mahayana.
  2. La secte Lokottaravadin était un rejeton de la secte Mahasanghika du bouddhisme
  3. La déification de Bouddha par les Mahasanghikas a favorisé le bouddhisme Mahayana.

Laquelle des affirmations ci-dessus est/sont correctes ?

Explication : La première division de la communauté bouddhiste s'est produite à la suite du deuxième concile, qui aurait eu lieu 100 ans après la mort du Bouddha, à Vaisali (État du Bihar), lorsque les Acariyavadins (adeptes de l'enseignement traditionnel) se sont séparés de les Sthaviravadins (adeptes de la Voie des Anciens) et ont formé leur propre école, connue sous le nom de Mahasanghikas. Les vues Mahasanghikas sur la nature du Bouddha et de l'arhat (« saint ») préfiguraient le développement de la forme mahayana du bouddhisme. D'autres subdivisions des Mahasanghikas au cours des sept siècles suivants comprenaient les Lokottaravadins, les Ekavyavaharikas et les Kaukkutikas.

Question 12 : Laquelle des affirmations suivantes explique correctement l'impact de la révolution industrielle sur l'Inde au cours de la première moitié du XIXe siècle ?

(a) L'artisanat indien a été ruiné.

(b) Les machines ont été introduites en grand nombre dans l'industrie textile indienne.

(c) Des lignes de chemin de fer ont été posées dans de nombreuses régions du pays.

d) De lourds droits ont été imposés sur les importations d'articles manufacturés britanniques.

Explication : la révolution industrielle au cours de la première moitié du 19ème siècle a conduit à la ruine de l'artisanat indien. Les industries artisanales traditionnelles ont commencé à décliner au XVIIIe siècle et ont progressé rapidement presque jusqu'au début du XIXe siècle. Ce processus est appelé désindustrialisation.

Ques 13 : Considérez les événements suivants dans l'histoire de l'Inde :

  1. L'ascension de Pratiharas sous le roi Bhoja
  2. Établissement du pouvoir Pallava sous Mahendravarman – I
  3. Établissement du pouvoir Chola par Parantaka – I
  4. Dynastie Pala fondée par Gopala

Quel est l'ordre chronologique correct des événements ci-dessus, à partir du moment le plus ancien ?

Explication: Mahendravarman I était un roi Pallava qui a régné sur la partie sud de la région actuelle de l'Andhra et les régions du nord de ce qui forme l'actuel Tamil Nadu en Inde au début du 7ème siècle de 600-630CE

Gopala (dirigé vers 750s-770s CE) était le fondateur de la dynastie Pala de la région du Bengale du sous-continent indien.

Mihira Bhoja (836-885 CE) ou Bhoja I était un souverain de la dynastie Gurjara-Pratihara de l'Inde. Il succède à son père Ramabhadra.

Parantaka Chola I (vers 907-955) a régné sur le royaume Chola dans le Tamil Nadu, dans le sud de l'Inde, pendant quarante-huit ans, annexant Pandya. La meilleure partie de son règne a été marquée par un succès et une prospérité croissants.

Ques 14 : Laquelle des phrases suivantes définit la nature du « Hundi » généralement mentionné dans les sources de la période post-Harsha ?

a) Un avis émis par le roi à ses subordonnés

(b) Un journal à tenir pour les comptes quotidiens

(d) Un ordre du seigneur féodal à ses subordonnés

Explication : Hundi était un instrument financier qui s'est développé dans l'Inde médiévale pour être utilisé dans les transactions commerciales et de crédit. Les hundi sont utilisés comme une forme d'instrument de transfert de fonds pour transférer de l'argent d'un endroit à l'autre, comme une forme d'instrument de crédit

Question 15 : En référence au livre “Desher Katha” écrit par Sakharam Ganesh Deuskar pendant la lutte pour la liberté, considérez les déclarations suivantes :

  1. Il met en garde contre la conquête hypnotique de l'esprit par l'État colonial.
  2. Il a inspiré la performance des pièces de théâtre de rue swadeshi et des chansons folkloriques.
  3. L'utilisation de ‘desh’ par Deuskar était dans le contexte spécifique de la région du Bengale.

Lesquelles des affirmations ci-dessus sont correctes ?

Explication : Sakharam Ganesh Deuskar (1869-1912) un proche collaborateur de Sri Aurobindo. Brahmane marathi qui s'était installé au Bengale, Sakharam est né à Deoghar. Il a publié un livre intitulé Desher Katha décrivant en détail l'exploitation commerciale et industrielle britannique de l'Inde. Ce livre a eu une immense répercussion au Bengale, a capturé l'esprit du jeune Bengale et a aidé plus que toute autre chose à la préparation du mouvement Swadeshi.

Question 16 : Le pacte Gandhi-Irwin comprenait lequel des éléments suivants ?

  1. Invitation au Congrès à participer à la Table Ronde
  2. Retrait des ordonnances promulguées dans le cadre du mouvement de désobéissance civile
  3. Acceptation de la suggestion de Gandhiji d'enquêter sur les excès de la police
  4. Libération des seuls prisonniers qui n'ont pas été inculpés de violence

Sélectionnez la bonne réponse à l'aide du code ci-dessous :

Le Congrès national indien (INC) a accepté de participer à la conférence de la table ronde.

L'INC arrêterait le mouvement de désobéissance civile.

  1. Retrait de toutes les ordonnances qui entravaient les activités du Congrès.
  2. Retrait de toutes les poursuites à l'exception de celles impliquant des crimes violents.
  3. Libération de ceux qui ont été arrêtés pour avoir participé au mouvement de désobéissance civile.
  4. Suppression de la taxe sur le sel.

Question 17 : Le Vital-Vidhvansak, le premier journal mensuel à avoir les intouchables comme public cible a été publié par

(c) Mohandas Karamchand Gandhi

Explication : Gopal Baba Walangkar, également connu sous le nom de Gopal Krishna, est l'un des premiers exemples d'un militant qui s'efforce de libérer le peuple intouchable de l'Inde.

Question 18 : En référence à l'histoire de l'Inde, les termes “kulyavapa” et “dronavapa” désignent

(b) Pièces de différentes valeurs monétaires

(c) Classification des terrains urbains

Explication : Navaratna était une mesure terrestre à l'époque Gupta. Différentes mesures des terres étaient connues dans différentes régions, telles que Navaratna, Kulyavapa et Dronavapa. L'importance de l'irrigation pour aider l'agriculture a été reconnue en Inde depuis les temps les plus reculés. Selon Narada, il existe deux sortes de digues, la bardhya qui protégeait le champ des inondations et la Khaya qui servait à l'irrigation.

Ques 19 : Qui parmi les souverains suivants a conseillé ses sujets à travers cette inscription ?

"Quiconque fait l'éloge de sa secte religieuse ou blâme d'autres sectes par dévouement excessif à sa propre secte, dans le but de glorifier sa propre secte, il blesse plutôt très gravement sa propre secte."

Explication : La citation est tirée du Dhamma d'Ashoka.

Question 20 : Un accord commun entre le gandhisme et le marxisme est

(a) l'objectif final d'une société apatride

(c) Abolition de la propriété privée –

Explication : Il y a une grande similitude entre le Mahatma Gandhi et Karl Marx. Cependant, alors que l'objectif final des deux était l'établissement d'une société apatride et sans classe, leurs moyens d'atteindre cet objectif sont différents. Le Mahatma Gandhi voulait atteindre cet objectif par des moyens non violents, mais Marx voulait y parvenir par des moyens violents.


Dynasties et souverains dans l'Inde ancienne CLAT Notes | EduRev

Bimbisara (544 avant JC -492 avant JC)

  • Contemporain de Bouddha.
  • Sa capitale était Rajgir (Girivraja). Il a renforcé sa position par alliance matrimoniale avec les familles régnantes de Kosala, Vaishali et Madra (3 épouses).

Ajatshatru (492 avant JC-460 avant JC)

Oudayin ( 460 av. J.-C. – 444 av. J.-C. )

DYNASTIE SHISHUNAGA

  • Fondé par un ministre Shishunaga. La dynastie n'a duré que deux générations.
  • La plus grande réussite a été la destruction du pouvoir d'Avanti.

DYNASTIE NANDA
(1ère des dynasties non kshatriya)

  • Considéré par beaucoup comme la première dynastie non Kshatriya. Le fondateur était Mahapadma Nanda.
  • Alexandre a attaqué l'Inde sous leur règne. Dhana Nanda était là à ce moment-là.
  • Invasion d'Alexandre : Alexandre envahit l'Inde en 326 av. Il a livré la célèbre bataille d'Hydaspes (sur les rives de Jhelum) avec le roi du Pendjab, Porus.

LA DYNASTIE MAURYAN

Chandragupta Maurya (322BC-297BC)

  • Avec l'aide de Chanakya, il a renversé les Nandas.
  • Défait Selecus, le général d'Alexandre. Sélecus envoya Magasthène (l'auteur de 'Indica') à sa cour.

BINDUSARA (297BC-273BC)

  • Appelé Amitrghat par les écrivains grecs.
  • On dit qu'il a conquis «la terre entre 2 mers», c'est-à-dire la mer d'Arabie et la baie du Bengale.

Ashoka (269 avant JC-232 avant JC)

  • Considéré comme l'un des plus grands rois de tous les temps.
  • LA GUERRE DE KALINGA (261 av. J.-C., mentionné dans le XIII édit rock) a changé son attitude envers la vie. Ashoka est devenu bouddhiste après cela.
  • L'emblème de la République indienne a été adopté à partir de la capitale aux 4 lions du pilier Ashokan à Sarnath.
  • Construit le Sanchi Stupa dans le Madhya Pradesh actuel.

L'INDO – GRECS

  • Le souverain indo-grec était Ménandre (165 – 145 av. J.-C.), également connu sous le nom de Milinda.
  • Il a été converti au bouddhisme par Nagasena (décrit dans le texte Pali , Milinda panho ou la question de Milinda).
  • Les Grecs ont été les premiers à émettre des pièces de monnaie qui peuvent être définitivement attribuées aux rois.

LES SHAKAS OU SCYTHES

  • Les Grecs ont été suivis par les Shakas, qui contrôlaient une plus grande partie de l'Inde que les Grecs.
  • Un roi d'Ujjain, qui se faisait appeler Vikramaditya, a vaincu les Shakas. Une époque appelée la Vikram Samvat est compté à partir de l'événement de sa victoire sur les Shakas en 57 av.

LES PARTHIENS

  • Le roi parthe le plus célèbre était Gondopherns (19-45 après JC), sous le règne duquel saint Thomas serait venu en Inde pour la propagation du christianisme.

LES KUSHANS(45 après JC)

  • Premier à émettre des pièces d'or en Inde. Kanishka était leur roi le plus célèbre.
  • Il a fréquenté les personnes suivantes :
  • Ashwaghosha (a écrit 'Buddhacharitra', qui est la biographie de Bouddha)
  • Nagarjuna (écrit « Madhyamik Sutra »).
  • Vasumitra (président du quatrième conseil bouddhiste)
  • Charak (un médecin, a écrit 'Charak Samhita')

Kanishka est connu dans l'histoire pour deux raisons :

  • Il a commencé une ère en 78 après JC, connue sous le nom de L'ère Sakaet est utilisé par le gouvernement. De l'Inde.
  • Il a étendu son patronage de tout son cœur au bouddhisme (il a tenu le quatrième concile bouddhiste au Cachemire).

LA DYNASTIE SUNGA

  • Pushyamitra a fondé cette dynastie.
  • Ils étaient essentiellement des brahamins. Cette période a vu la renaissance du Bhagvatisme.
  • Le classique de Patanjali Mahabhashya a été écrit à cette époque.

LA DYNASTIE KANVA

  • Le fondateur de cette dynastie éphémère était Vasudeva, qui a tué le dernier roi Sunga, Devabhuti.
  • Ils ont été emportés par les Satavahanas du Deccan.

LES SATAVAHANAS OU LES ANDHRAS

  • Ils étaient les successeurs des Mauryens dans le Deccan et l'Inde centrale.
  • Simuka est considéré comme le fondateur de cette dynastie. Le roi le plus important était Gautamiputra Satkarni (106 - 130 après JC) qui a élevé le pouvoir et le prestige des Satavahanas à de plus hauts sommets.

LES PANDYAS

  • Leur capitale était Madurai.
  • Les rois Pandya profitèrent du commerce avec l'empire romain et envoyèrent des ambassades auprès de l'empereur romain Auguste.
  • Le royaume était connu sous le nom de Cholamandalam ou Cholamandal. Le centre principal était Uraiyur, un endroit célèbre pour le commerce du coton. La capitale était Kaveripattnam / Puhar.
  • La principale source de richesse était le commerce des tissus de coton. Ils ont également maintenu une marine efficace.
  • Leur capitale était Vanji (également appelée Kerela Country)
  • Elle doit son importance au commerce avec les Romains. Les Romains y installèrent deux régiments pour protéger leurs intérêts.
  • Toutes les informations recueillies sur Pandyas, Cholas et Cheras sont basées sur la littérature Sangam. Sangam était un collège ou une assemblée de poètes tamouls détenue probablement sous le patronage royal (en particulier Pandyas).
  • L'âge Sangam correspond à la période post-Maurya et pré-Gupta.

LA DYNASTIE GUPTA

CHANDRAGUPTA – I (AD 319 – 335)

  • Commencé le ère Gupta en 319 - 320 après JC.
  • Il a renforcé son pouvoir et son prestige en épousant Kumara Devi, princes du clan Lichchavi du Népal.
  • Il a acquis le titre de Mahrajadhiraj.

SAMUDRAGUPTA (AD 335 – 380)

  • Le royaume de Gupta a été considérablement agrandi par le fils de Chandragupta, Samudragupta, en raison de sa bravoure et de sa qualité de général, il est appelé le 'Napoléon' de l'Inde (par l'historien V.A. Smith).
  • Il prit le titre de Kaviraj et Vikramanka.

CHANDRAGUPTA – II (380 – 413 ap. J.-C.)

  • A pris le titre de Vikramaditya en battant Rudrasimha III, un roi Kshatrap d'Ujjain.
  • Il fut le premier souverain à émettre des pièces d'argent. Également émis des pièces de cuivre.
  • L'inscription du pilier de fer, fixée près de Qutabminar à Delhi mentionne un roi Chandra (considéré par beaucoup comme Chandragupta II seulement).
  • Sa cour était ornée de neuf joyaux célèbres (navaratnas ) dont Kalidasa, Amarsimha, Varahmihir et Dhanvantri.
  • Le pèlerin chinois Fahien visita l'Inde à cette époque.

KUMARAGUPTA – I(AD 413 – 455 )

  • Fondation de l'Université de Nalanda (une université renommée de l'Inde ancienne).
  • Au cours de la dernière année de son règne, la paix et la prospérité de l'empire ont été perturbées en raison de l'invasion de la tribu Turko - Mongole, Hunas. Pendant la guerre avec les Hunas, Kumaragupta est mort.

SKANDAGUPTA(AD 455 – 467 )

  • Kumaragupta – J'ai été suivi par Skandagupta. Il a affronté Hunas efficacement.
  • Après sa mort, les grands jours de Guptas étaient révolus. L'empire a continué mais le contrôle central s'est affaibli et les gouverneurs locaux sont devenus des rois féodaux avec des droits héréditaires.

DYNASTIE PUSHYABHUTI
HARSHA VARDHAN (AD 606 – 647 )

  • Appartient à la famille Pushyabhuti et fils de Prabhakar Vardhan.
  • Appartenait à l'origine à Thaneshwar, mais a déménagé à Kannauj.
  • Battu par Pulakesh-II, le grand roi Chalukya, sur les rives de la Narmada en 620.
  • Pèlerin chinois, Hieun Tsang (prince des voyageurs) a visité pendant son règne.
  • Il a établi un grand monastère à Nalanda. Banabhatta, qui ornait sa cour a écrit Harshacharita et Kadambari. Harsha lui-même a écrit 3 pièces - Priyadarshika, Ratnavali et Nagananda.

CHALUKYAS DE VATAPATI (Badami)

  • Fondateur – Pulakesin-I.
  • Pulakesin – II était leur roi le plus célèbre. Était un contemporain de Harsha.

RASHTRAKUTA

  • Fondateur – Dantidurga.
  • On se souvient de leur roi Krishna - I pour la construction du célèbre temple Kailash taillé dans la roche à Ellora.
  • Leur roi Krishna – III a érigé un pilier de victoire et un temple à Rameshwaram.
  • Les Rashtrakutas sont crédités de la construction du sanctuaire rupestre d'Elephanta.
  • Leur roi Narsimhadeva a construit le Temple du Soleil à Konark.
  • Leur roi Anantvarman Ganga a construit le célèbre Temple de Jagannath à Puri.
  • Kesaris, qui régnait sur l'Orissa avant que Gangas ne construise le Lingarajatemple à Bhubaneswar.

LES PALLAVAS

  • Fondateur Simhavishnu. Ils installent leur capitale à Kanchi (au sud de Chennai).
  • Narsimhavarman était leur plus grand roi. Il fonda la ville de Mamalapuram (Mahabalipuram) qu'il orna de belles pierres taillées Raths ou Sept Pagores. Hieun Tsang a visité Kanchi pendant son règne.

LE CHOLAS IMPÉRIAL(AD 846 – 1279)

  • Fondateur - Vijayalaya. La capitale était Tanjore.
  • Les plus grands souverains Chola étaient Rajaraja – I (985 – 1014 ) et son fils Rajendra – I (1014 – 1044 ).
  • Rajaraja - J'ai construit le Temple Rajrajeshwari (aussi appelé comme Brihadeshwar Shiva temple) à Thanjavur. Son fils Rajendra – j'ai annexé tout le Sri Lanka. Au nord, alla jusqu'au Gange et aux dominions du roi Pala Mahipala. Il a pris le titre de 'Gangaikonda’ après ça.
  • Figure de danse de Shiva appelée Nataraja appartiennent à cette période seulement.
  • Les temples de Cholas ont des « Vimanas » ou des tours massives et des cours spacieuses. Les entrées avaient élaboré Gopurams (passerelles).
  • L'autonomie locale était là (le concept de Panchayati Raj lui a été emprunté).

LES PALAS DU BENGAL(Capitale – Monghyr)

Leur roi, Dharampala a fondé l'Université Vikramsila & et a relancé l'Université de Nalanda.

REMARQUE:
3 puissances rivales - Pratiharas, Palas et Rashtrakutas ont décliné presque simultanément car il y avait une pression supplémentaire pour maintenir leurs armées ainsi que la montée des feudataires.


Voir la vidéo: FR Lets Play Civilization 6: Inde Empereur - Ep 10 (Août 2022).